LAMAL, tout est sous contrôle! Vraiment?

Chaque année on nous annonce des augmentations de 4% en moyenne, cette année c’est encore mieux! Proche des 1%!

Mais j’ai toujours été surpris car pour ma famille ces augmentations depuis 2015 s’approchent plutôt des 10-14% chaque année.  Et cela commence à faire un sacré trou dans mes finances n’étant pas sponsorisé par l’état.

Ni riche, ni pauvre – je fais partie de cette classe moyenne Vaudoise a qui on demande de faire un effort pour soutenir les plus riches à l’exemple d’une RIE III Vaudoise encensée par la droite –  et à son pendant social – à l’exemple de la limitation à 10% de l’assurance maladie. Nous arrivons encore à payer nos factures, mais ma femme et moi travaillent. On sait se gérer, on déteste avec ma femme avoir des dettes, on préfère payer d’avance plutôt qu’en retard ou a crédit. On évite d’être sur-assurés, on change d’assurance presque chaque année, on a la franchise maximum – mais un budget mis de côté pour pouvoir financer un coup dur.

Mais c’est vrai que depuis quelques années, nos budgets commencent à devenir plus serrés. Certaines factures – en particulier l’assurance maladie – sont de plus en plus compliquées à financer. On doit commencer à resserrer d’autres budgets pour pouvoir continuer d’alimenter ce budget en particulier!

D’où ma question: pourquoi on se retrouve avec 800.- d’augmentation de notre assurance maladie chaque année malgré qu’on nous annonce *seulement* 1-6% d’augmentation?

Pour nous l’évolution de notre assurance maladie:

Adultes franchise 2500.-, sans accident, assurance la moins chère, Vaud zone 2.

  • 2011: 2221.20.-
  • 2015: 2227.20.- donc 6.- de plus en 4 ans
  • 2016: 2551.20.- donc 324.00.- de plus (14.55%)
  • 2017: 2634.00.- donc 82.80.- de plus (3.25%)
  • 2018: 2941.20.- donc 307.20.- de plus (11.66%)
  • 2019: 3284.40.- donc 343.20.- de plus (11.67%)

Et pour notre fils, franchise 0.-, avec accident, assurance la moins chère, Vaud zone 2.

  • 2011: 862.80.-
  • 2015: 866.40.- donc 3.60.- de plus en 4 ans
  • 2016: 986.40.- donc 120.00.- de plus (13.85%)
  • 2017: 1046.40.- donc 60.00.- de plus (6.08%)
  • 2018: 1095.60.- donc 49.20.- de plus (4.70%)
  • 2019: 1174.80.- donc 79.20.- de plus (7.23%)

Note: pour pondérer les augmentations 2018, on a passé sur une franchise à 600.- pour lui – mais le graphique précédent par consistance montre la franchise à 0.-.

Donc pour notre famille la facture a passée de 2227.20 * 2 + 866.40 à 3284.40 * 2 + 1174.80 – donc de 5320.80.- à 7743.60.- – donc 45% d’augmentation en 4 ans! Et 2500.- qui ont disparu de notre budget. Les salaires n’ont pas bougés en 4 ans 😉

Pour évaluer pourquoi 1-2% se traduisent en 12-14%… on a accès à toutes les primes sur https://opendata.swiss/fr/dataset/health-insurance-premiums .

Vous pouvez voir votre propre situation sur ce document. (Vous pouvez le réutiliser gratuitement et librement.).

Quelque trucs surprenant comme l’évolution des primes pour les enfants… Vaud est totalement hors de contrôle! Est-ce qu’il faudrait mettre plus de garde-fous dans la pédiatrie?

Et pour les adultes, cette année étant la pire malgré le fait qu’Alain Berset dit que tout est sous contrôle. Ce qui est surprenant c’est l’évolution plus rapide pour le canton de Vaud par rapport aux autres  cantons romands.

Pourtant on a le “meilleur ministre de la santé de Suisse”. Est-ce que les assurances se disent que maintenant que 40% de la population est sponsorisée elles peuvent prendre chez les Vaudois pour baisser les primes des autres cantons? Est-ce qu’on est indirectement en train de sponsoriser des cantons avec des primes plus basses que nous?

Forte correction pour les jeunes cette année – nécessaire mais compensée en augmentant fortement la taxe maladie pour les adultes.

Reste des questions ouvertes… Vaud doit trouver entre 200-300.- par année pour payer les augmentation de l’assurance maladie de 40% de la population.

Donc Vaud doit trouver une centaine de francs si on continue avec ces augmentations délirantes. Sachant que le point d’impôt est d’environ 40.-, cela veut dire que nos impôts vont augmenter de 2-3 points par année pour compenser les aides (nécessaires) versées à 40% de la population.

En espérant que Pierre-Yves Maillard se focalise maintenant sérieusement sur une réduction des coûts. Ce n’est pas compréhensible qu’on soit le pire canton de Suisse plusieurs années de suite. Surtout avec un ministre de la santé très présent dans les médias quand on parle de santé…

L’arnaque des franchises de la LAMAL

Introduction

L’assurance LAMAL assure les mêmes risques, que ce soit une assurance ou l’autre. Donc je fais l’hypothèse que vous avez été sur http://www.priminfo.ch/praemien/index.php?sprache=f pour calculer l’assurance qui est la moins chère. J’ai pris tous les modèles d’assurances.

Le but de cet article est de vous aider à choisir la franchise qui vous permettra de minimiser l’argent que vous allez dépenser.

Je peux vous donner un fichier excel pour faire vos propres calcul (Envoyez-moi un mail à gabriel.klein@nuage.ch).

Ou vous pouvez utiliser l’excellent calculateur de la FRC
http://www.frc.ch/utile-au-quotidien/calculateurs/calculateur-de-franchise-assurance-maladie/

Le calcul

Pour savoir ce qu’on dépense, on doit additionner les chiffres suivants:

  • Prime annuelle
  • Ce que vous dépensez pour votre médecin, hôpitaux, mais au maximum votre franchise. Ensuite 10% de la facture restant, jusqu’à 700.- (350.- pour les enfants).
  • A rajouter 10.-/jour pour les hôpitaux. (Qui n’est pas dans mon modèle). Le 10% peut être 20% dans certains cas.

Exemple: Vous avez une facture annuelle pour votre médecin de 5000.-, une franchise à 300.- et une prime à 289.10.-/mois.

Vous allez payer: 300.- (franchise) + 289.10 * 12.- (Primes de l’assurance) + 10% * (5000-300) (10%, jusqu’à 700.-). Donc un total de 4239.20.-

Comment choisir votre prime?

Ce qui m’intéresse, c’est combien j’aurais payé à la fin de l’année. Ce n’est pas la forme du payement.

Il y a 6 franchises pour les adultes, 300.-, 500.-, 1000.-, 1500.-, 2000.-, 2500.-

La méthodologie pour choisir votre prime:

    • Évaluez votre facture annuelle.
    • Si vous êtes au dessous de 1500.- (Enfants: 300.-), prenez la franchise maximum à 2500.- (500.-)

Si vous êtes au dessus de 2000.- (Enfants: 350.-), prenez la franchise à 300.- (0.-)

  • Les franchises entre deux vous font perdre de l’argent.

Pour avoir des chiffres plus précis (ou correspondant à votre canton), vous pouvez regarder le fichier donné tout en haut de l’article et modifier les chiffres.

Pourquoi les franchises à 500, 1000, 1500, 2000 sont mauvaises?

De nombreuse fois j’ai entendu la phrase suivante.

“Il faut que je pondère mes risques… donc je vais prendre la franchise à 1000.-, ou 1500.-”

“Je ne suis pas riche, donc je ne peut pas me permettre de prendre le risque de prendre la franchise à 2500.-“

Malheureusement ces raisonnements sont faux, le système a été construit pour vous tromper!

Pour démontrer ça, je prend les chiffres de mon village, Montpreveyres. Plus de 26 ans, sans accidents.

Franchise 300 500 1000 1500 2000 2500
Primes 289.1 278.3 251.1 217.2 196.9 182.6
x12 3469.2 3339.6 3013.2 2606.4 2362.8 2191.2
             
0 3469.2 3339.6 3013.2 2606.4 2362.8 2191.2
100 3569.2 3439.6 3113.2 2706.4 2462.8 2291.2
200 3669.2 3539.6 3213.2 2806.4 2562.8 2391.2
500 3789.2 3839.6 3513.2 3106.4 2862.8 2691.2
1000 3839.2 3889.6 4013.2 3606.4 3362.8 3191.2
1720 3911.2 3961.6 4085.2 4128.4 4082.8 3911.2
2000 3939.2 3989.6 4113.2 4156.4 4362.8 4191.2
3000 4039.2 4089.6 4213.2 4256.4 4462.8 4741.2
4000 4139.2 4189.6 4313.2 4356.4 4562.8 4841.2
5000 4239.2 4289.6 4413.2 4456.4 4662.8 4941.2
10000 4469.2 4539.6 4713.2 4806.4 5062.8 5391.2
25000 4469.2 4539.6 4713.2 s 5062.8 5391.2
100000 4469.2 4539.6 4713.2 4806.4 5062.8 5391.2

A gauche une évaluation de différentes factures annuelles maladies. En haut, les différentes franchises dont le prix est minimum. Au milieu, ce que vous allez payer.

Par exemple si je suis malade pour 0.-, je vais payer un total de 3469.20.- avec la franchise à 300.-, 2191.20.- avec la franchise à 2500.-. Je paye donc 1278.- de plus si je fais le mauvais choix.

On voit qu’au dessous de 1720.- de facture maladie, le meilleur choix est de prendre la franchise à 2500.-. A 1720.-, prendre la franchise maximum ou minimum revient au même. Au dessus, il faut prendre la franchise à 300.-

Au maximum, je vais devoir payer 4469.20.- avec la franchise à 300.-, et 5391.20.- avec la franchise à 2500.-, soit une différence de 922.- si j’ai pris la mauvaise

Une autre phrase que j’entends régulièrement:

“Je sais que je suis malade pour environ 1000.-, alors je vais prendre la franchise à 1000.-”

“J’ai atteint ma franchise, alors j’ai pris la bonne décision”.

Intuitivement on aurait tendance à penser que “pondérer ses risques” est une bonne stratégie. Mais au contraire! Prendre une franchise à 500.- car on a pour environ 500.- de maladie est la pire stratégie! Prendre une franchise à 2000.- car on a pour 2000.- de maladie aussi.

Ce n’est pas parce qu’on dépasse notre franchise qu’on est gagnant!

Si j’ai pour 1000.- de maladie, je vais payer au total 3839.20.- avec la franchise à 300.-, 4013.20 avec la franchise à 1000.-, et seulement 3191.20.- avec la franchise à 2500.-. Soit 822.- de plus a sortir de son porte-monnaie.

On a tendance à oublier qu’il faut rajouter à ce qu’on a payé pour atteindre la franchise le fait que j’ai payé mon assurance  1278.- plus chère!

On voit qu’on a un pivot avec une règle assez simple: Si je suis au dessus de 1720.- de maladie, je dois prendre la franchise à 300.-, si je suis au dessous, je dois prendre la franchise à 2500.-.

Beaucoup d’habitants ne sachant pas trop quoi choisir prennent la franchise “entre deux”. Et si on va 3-4 fois chez le médecin durant l’année, qu’on prend quelques médicaments, on a une facture d’environ 700-800.-. C’est quand on fait ce choix qu’on paye le plus cher!

Le système est construit pour nous tromper!

C’est ces différentes raisons qui me font penser que le système à été construit pour nous faire payer le maximum! Il a consciemment été construit pour faire payer un maximum les gens qui prennent des choix “à l’intuition”.

Le système est anti-social!

Si vous êtes aisé, que vous avez des coûts bas de maladie, vous allez prendre la franchise maximum.

Si vous avez de la peine à tourner – mais pas d’aides, soit vous prenez la franchise à 2500.-. En cas dur, vous devez rapidement trouver 3000.-.

Soit vous prenez une franchise médiane, et vous payez d’avance! Si vous n’êtes pas malade, vous êtes perdant avec cette stratégie!

Si vous avez peur du “risque”, suivez ma stratégie, et payez sur un compte à vous la différence entre la prime que vous payez, et la prime que vous auriez payé “intuitivement”. Utilisez cet argent au bout de quelques années pour vous faire plaisir, plutôt que de le donner à l’assurance maladie.

Cette assurance contient donc une partie de hasard qui ne devrait pas exister dans une assurance sociale! Cela pourrait facilement être fixé sans changer le système en faisant payer à tout le monde la franchise à 300.-, mais en remboursant à la fin de l’année la différence entre la franchise optimale et ce que vous avez vraiment dépensé en santé!

On peut ajouter à ça le fait que notre salaire à tendance à monter en fonction de notre âge. Hors on demande aux jeunes de payer presque autant que les vieux.

On peut voir le coût en fonction de l’âge et du sexe sur ce document.

http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/14/05/blank/key/05.html

A 25 ans, on coûte 3x moins cher qu’à 65 ans en moyenne. Hors les primes ne sont pas en relation avec le coût ou la capacité financière.

Pourquoi le “pivot” est intéressant?

On voit qu’au dessus de 1720.-, j’ai intérêt à prendre la franchise minimum. Au dessous j’ai intérêt à prendre la franchise maximum.

C’est très intéressant, car cela veut dire que je vais payer de ma poche les 1720.- premiers francs.

Tant que je n’ai pas atteint ces 1720.-, si je prend une franchise autre, je paye un total qui est plus élevé.

Donc la personne qui n’a pas atteint ces 1720.- de facture de santé ne peut pas être traitée de “profiteuse”! Même si elle va chez le médecin pour un rien… c’est elle qui paye sa facture.

Pour 1720.-, on peut aller toutes les deux semaines chez un médecin généraliste. Donc quand on accuse les Romands d’aller trop chez le médecin, et que c’est pour cette raison que leurs primes sont élevées, c’est nous prendre pour des idiots! On le paye de notre poche directement en plus de payer l’assurance maladie.

Une fois qu’on a dépassé ces 1720.-, on commence à moins participer au système. Mais on continue à participer aux frais des autres patients. C’est seulement à une somme d’environ 4000.- qu’on devient bénéficiaire du système!

Conclusion

Le système actuel des primes est totalement biaisé. Il a été optimiser pour être contre-intuitif. La caisse unique ne va pas changer ce modèle (on a déjà refusé ce changement), mais à l’avantage d’enlever un peu de complexité, d’être plus transparente. Ce qui nous permettra de mieux comprendre pourquoi ce système doit être changé.

Comparaison

Dans le cas de Nidwald – un des cantons ou les primes sont les moins élevées, 1270.- est le “pivot”. Si on est au dessus de ces frais médicaux par année, prendre la franchise à 300.-, sinon prendre la franchise à 2500.-. On a les mêmes effets que sur Vaud et Genève.

Franchise 300 500 1000 1500 2000 2500
Primes 202 191.1 163.7 144.3 129.4 129.4
x12 2424 2293.2 1964.4 1731.6 1552.8 1552.8
             
0 2424 2293.2 1964.4 1731.6 1552.8 1552.8
100 2524 2393.2 2064.4 1831.6 1652.8 1652.8
200 2624 2493.2 2164.4 1931.6 1752.8 1752.8
500 2744 2793.2 2464.4 2231.6 2052.8 2052.8
1000 2794 2843.2 2964.4 2731.6 2552.8 2552.8
1270 2821 2870.2 2991.4 3001.6 2822.8 2822.8
2000 2894 2943.2 3064.4 3281.6 3552.8 3552.8
3000 2994 3043.2 3164.4 3381.6 3652.8 4102.8
4000 3094 3143.2 3264.4 3481.6 3752.8 4202.8
5000 3194 3243.2 3364.4 3581.6 3852.8 4302.8
10000 3424 3493.2 3664.4 3931.6 4252.8 4752.8
25000 3424 3493.2 3664.4 3931.6 4252.8 4752.8
100000 3424 3493.2 3664.4 3931.6 4252.8 4752.8

 

Est-ce que les banques Suisses, et leurs clients ont été espionnées par les Etats-Unis?

Nombreuses ont été les entreprises Suisses à subir les foudres des Etats-Unis. UBS, Crédit Suisse et prochaine victime, les caisses de pensions.

Le but de cet article n’est pas de blanchir les banques… Elles ont agi de manière particulièrement stupide et doivent en assumer les conséquences. Quand votre environnement change, une société intelligente doit savoir s’adapter rapidement – or là, elles ont profité de la débâcle de l’UBS pour récupérer ses clients « toxiques » au lieu de se faire discret.

Cet article ne va pas vous donner de réponse, car je n’en ai pas! Juste parler de ce qui est technologiquement possible et d’exemples dans lesquels certains outils ont été utilisés par les États-Unis pour mettre en place une surveillance massive.

Mais on peut quand même citer Glenn Greenwald :

« Il y a en outre des indices que la NSA a espionné le système bancaire helvétique. Les services secrets américains ont montré un grand intérêt notamment aux flux monétaires, signale le journaliste américain. »

http://www.lematin.ch/monde/suisse-doit-accorder-asile-snowden-estime-journaliste/story/27940069

Revenons quelques années en arrière! Je suis les États-Unis, des avions viennent de s’abattre sur des tours. Je deviens alors parano et désire mettre en place des outils me permettant de combattre le terrorisme. C’est pour cette raison qu’a été signé le Patriot Act.
http://en.wikipedia.org/wiki/Patriot_Act et https://ethack.org/article/43/le_patriot_act_ce_n_est_pas_juste_un_nom

Le Patriot Act c’est quoi? C’est entre autre donner aux services de sécurité (NSA), sans autorisation préalable et sans en informer les utilisateurs, d’accéder aux données informatiques détenues par les particuliers et les entreprises. Cela permet aux services secrets américains d’obliger les sociétés américaines à leur donner accès à tous les moyens permettant d’espionner des utilisateurs étrangers. Accès aux mails envoyés par Google, accès à vos communications Facebook, accès à vos communications Skype (dont le prix d’achat de $8.5 milliards a étonné beaucoup de professionnels…http://www.wired.com/2011/05/microsoft-buys-skype-2/ ), accès à votre ordinateur / système d’exploitation, accès à votre téléphone mobile, et la liste est encore longue!

Je suis la NSA, on me demande rapidement de trouver et prévenir d’éventuelles attaques. Quel va être ma première action? Tracer les flux financiers! C’est-à-dire mettre les banques sous écoutes.

Les banques Suisses sont une cible de choix!

www.swissinfo.ch/eng/politics/internal_affairs/Spies_target_banks_for_the_secrets_they_hold.html?cid=7493558

Première solution… pourquoi chercher trop loin. Swift est un traité entre l’union européenne et les Etats-Unis leur permettant de voir les transferts inter-banques.

http://www.spiegel.de/international/europe/nsa-spying-european-parliamentarians-call-for-swift-suspension-a-922920.html et http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Swift

Les pays offrent les informations dont j’ai besoin sur un plateau doré… pourquoi ne pas en profiter!

Deuxième solution… Travailler avec Microsoft et Apple pour intégrer dans leur système d’exploitation des chevaux de Troie permettant de tracer toutes les données.

http://fr.wikipedia.org/wiki/NSAKEYhttp://www.forbes.com/sites/erikkain/2013/12/30/the-nsa-reportedly-has-total-access-to-your-iphone/. Facile, mais cela veut dire que tous les utilisateurs vont transférer des données étranges hors de leur téléphone ou ordinateur. Ce n’est pas très discret, et il y aura toujours des gens qui vont se demander par exemple pourquoi Apple gardait l’historique du déplacement des utilisateurs…http://www.theguardian.com/technology/2011/apr/20/iphone-tracking-prompts-privacy-fears

Si Microsoft ou Apple refusent de collaborer, pourquoi ne pas utiliser un programme qui voit déjà tout ce qui passe entre votre ordinateur et Internet. On a presque tous un anti-virus à l’exemple de Norton (Symantec), et/ou un firewall. Ces outils sont, par conception, obligés de vous espionner pour voir si il n’y a pas quelque chose en train de vous attaquer – ils sont ainsi très bien placés. Mais est-ce que leur seule fonction est vraiment de vous protéger?

Troisième solution… Cette solution est théorique, et je suis certain que les Etats-Unis nous considérant comme alliés n’ont pas implémenté cette possibilité! Ils n’espionnent pas leurs alliés (ironique)!http://www.dw.de/report-nsa-spying-on-merkel-aides/a-17452381

Mon but en tant que la NSA est que la solution soit discrète et que je puisse lancer des programmes d’espionnage sans que personne s’en rende compte!

Ma première étape sera de détourner tout le trafic entre les utilisateurs et ma cible. Par exemple le Crédit Suisse! Pour y arriver j’aurais premièrement besoin de modifier les routeurs afin qu’ils fassent passer toutes les communications qui arrivent sur une banque par mes propres ordinateurs. Lorsque vous allez sur Internet, votre communication passe par plusieurs “routeurs” qui prennent ce que vous envoyez et le redirige au bon endroit. Par exemple pourquoi ne pas modifier les routeurs soit en demandant à l’entreprise qui en fabrique le plus (CISCO) de le faire, soit en installant une version alternative du logiciel qui tourne sur ces routeurs.http://pro.clubic.com/it-business/securite-et-donnees/actualite-702087-nsa-soupconnee-installe-logiciels-espions-routeurs-fabriques-usa.html et http://freedomhacker.net/2014-04-router-firmware-built-with-backdoor-vulnerability-tcp-32764-reactivated

J’ai maintenant la possibilité de voir tout ce qui arrive sur une banque, une administration Suisse! Mais tout est chiffré…

Mon second problème est de rendre cela plus discret. Envoyer pleins des paquets aux Etats-Unis, c’est pas vraiment très discret! Le plus simple est d’installer des machines qui espionnent directement en Suisse. Pas trop loin des banques! Après j’envoie régulièrement un résumé des transactions entre les clients et leur banque: cette personne a envoyé cette somme d’argent à cette autre personne.

Cette attaque a pour nom : man-in-the-middle.

Heureusement la communication est chiffrée par du HTTPS / SSL. L’idée du SSL c’est que vous avez une autorité tierce (il y a environ 500 autorités de certifications). Par exemple la plus populaire est Verisign (appartenant aussi à Symantec qui fait Norton). Ces autorités ont signé un “deal” avec par exemple Mozilla, Microsoft et Apple pour qu’elles soient considérés comme étant des partenaires de confiance. Quand vous allez sur l’UBS, vous allez être certain que vous communiquez bien avec l’UBS et non un hacker – car Verisign le certifie ! Verisign est une société Américaine, donc soumise au Patriot Act;) ( https://ethack.org/article/48/ssl_ou_l_absence_de_la_moindre_assurance )

Une solution serait d’avoir un faux certificat signé dans notre cas par Verisign. (J’utilise une approche similaire pour faire du développement: http://portswigger.net/burp/help/proxy_using.html ). Je pense discuter avec la banque, mais en fait je discute avec un serveur de la NSA (certifié par Verisign). Derrière le serveur de la NSA discute avec la banque en se faisant passer pour moi.

Je pense : Utilisateur → {internet} →https://www.ubs.com – Certifié par Verisign

En réalité : Utilisateur →{internet, Certifié par Verisign} → NSA →{internet, Certifié par Verisign} →https://www.ubs.com

SSL est un très bon moyen de vous protéger contre les hackers, mais est-ce que c’est un bon moyen de vous protéger contre les Etats? Non!

Une fois que l’on a volé ou pris des informations, surtout à vos alliés, il faut blanchir ces informations. Est-ce que le piratage des données bancaires a initié une initiative de blanchiment appelée “FATCA”? FATCA permet de légitimer les informations collectée, et de pouvoir les utiliser au niveau légal. L’espionnage permet d’évaluer les impacts, et savoir contre qui diriger ses “canons” légaux.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Foreign_Account_Tax_Compliance_Act

Est-ce que cela veut dire que je ne dois plus utiliser Internet ?

Non! Cela veut simplement dire qu’on doit savoir que ce qu’on fait actuellement sur Internet peut être intercepté par un État tierce. Qu’il ne peut pas utiliser ces données ouvertement. Faire par exemple un payement sur Internet reste une opération sans trop de risques. Leur but n’est pas de vous vider votre compte bancaire (pour l’instant…)

Comment fixer Internet ?

Internet est basé sur l’idée qu’on fait confiance à énormément de sociétés. Microsoft, Apple, Google, Swisscom, Cisco, Symantec (Verisign, Norton), Komodo, Amazon Web Services, …

Dans l’état actuel, Internet ne peut pas être fixé si ce n’est installer des logiciels tiers (donc faire confiance encore à d’autres sociétés). Une première étape est d’utiliser Linux, par exemplehttp://www.ubuntu.com

Marché libéral ?

Pour citer un article :

«Le fait est que la NSA cible certains secteurs qui sont souvent en concurrence avec des entreprises américaines», fait remarquer Glenn Greenwald. Il faut être très naïf, dit-il, pour croire qu’elle ne le fait pas pour obtenir des avantages économiques.

http://www.lematin.ch/monde/suisse-doit-accorder-asile-snowden-estime-journaliste/story/27940069

Il ne faut pas se faire d’illusion. Dans certains domaines « critiques » à l’exemple de la finance et des systèmes de communication, les US n’hésitent pas à tricher. Ils appellent cette triche brevets, jury populaires, sécurité nationale, évasion fiscale, etc

http://www.regards-citoyens.com/article-quand-la-nsa-pipe-les-des-ce-que-les-tres-grandes-oreilles-de-washington-conferent-comme-pouvoirs-120733910.html

On peut parler d’Huawei qui ne peut plus vendre aux Etats-Unis pour « risque à la sécurité ». Les Etats-Unis avaient vivement déconseillé à leur alliés d’utiliser les produits d’Huawei. Est-ce que c’était pour pourvoir continuer à les espionner ?

http://spectrum.ieee.org/tech-talk/computing/hardware/us-suspicions-of-chinas-huawei-based-partly-on-nsas-own-spy-tricks

http://gizmodo.com/5932204/should-the-world-be-scared-of-huawei

On peut parler des cartes biaisées entre Samsung et Apple par les Etats-Unis avec des brevets utilisés comme arme pour faire du protectionnisme biaisé.

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/proces-apple-samsung-les-zones-d-ombres-du-verdict_1339203.html

Et est-ce que les attaques contre les banques Suisse n’ont pas pour but de les faire sortir du marché Américain ? La finance étant un secteur « critique » pour les USA.

Conclusion

On a vu:

  • Que les États-Unis ont le besoin de mettre les banques Suisse sous écoute.
  • Qu’ils en ont la possibilité technique avec la complicité de sociétés américaines.
  • Que les sociétés américaines sont obligées de participer (Patriot Act)
  • Que les États-Unis ne peuvent pas utiliser d’éventuelles données collectées ouvertement. Ils doivent « blanchir » les données. Ce qu’ils font au travers de traités comme FATCA.
  • Que les États-Unis sont particulièrement virulents contre les banques Suisses, comme s’ils avaient des informations évaluant les “dommages”.

En résumé pas de preuves directes… mais des éléments qui concordent.

Pourquoi cela nous touche aussi?

  • Car on risque de devoir passer à la caisse au travers de l’État… pour renflouer des banques.
  • Car on risque de devoir passer à la caisse directement au travers de nos comptes bancaires, de taux d’intérêts moins attractifs.
  • Car les banques peuvent déduire les amendes de leurs impôts – donc c’est des centaines de millions qu’il faudra financer autrement.
  • Les USA attaquent aussi les banques cantonales, donc l’actionnaire principal est les cantons. Qui dit pertes dans les banques cantonales dit potentiellement augmentation des impôts cantonaux.
  • Car certains fonds de pensions Suisse vont devoir payer des amendes, donc être renfloués ou payer moins d’argent à des individus en Suisse.
  • Car il y a nombre de Suisses qui ont aussi la nationalité américaine et qui ne peuvent plus ouvrir de comptes dans leur propre pays!

Note

Merci aux quelques personnes qui m’ont donné un retour sur le texte!

Energie nucléaire, les vrais coûts

German: Kernkraftwerke und Energiewende (Danke Max Ursin!)

Le but de cet article est d’analyser un peu les chiffres et documents donnés par l’OFEN.

Je me suis basé sur les documents que l’on trouve sur leur site: http://www.bfe.admin.ch/entsorgungsfonds/01474/index.html?lang=fr

Je me intéressé principalement à l’argent qui a été mis de côté pour démanteler les centrales. Il y a deux fonds.

Les fonds pour le démantèlement

Créé en 1984, le fonds de désaffectation pour les installations nucléaires a pour fonction d’assurer le financement de la désaffectation et du démantèlement des installations nucléaires mises hors service ainsi que le financement de la gestion des déchets ainsi produits.

Les coûts de désaffectation doivent être intégralement couverts par le fonds.

Créé en 2000, le fonds de gestion des déchets radioactifs provenant des centrales nucléaires a pour but de couvrir les coûts de gestion des déchets d’exploitation et des éléments combustibles irradiés après la mise hors service d’une centrale nucléaire.

A propos des centrales en Suisse

La durée maximum d’exploitation a été augmentée à 50 ans en 2008.

Avec le coût de démantèlement.

Beznau I en 1969-2019 6000 GWh (Axpo) 4,933 milliards.
Beznau II 1972-2022
Mühleberg 1972-2022 (BKW FMB Energie) 2’900 GWh, 2,321 milliards.
Gösgen serait fermée en 2029 (Alpiq, Axpo, ville de Zurich) 8’000 GWh 5,734 milliards.
Leibstadt en 1984-2034 (Alpiq, Axpo) 9’500 GWh 5,860 milliards
Zwillag 0,095 milliards

Qui fait partie de la commission

C’est toujours intéressant de voir les décideurs!

Administration

M. Walter Steinmann, directeur de l’Office fédéral de l’énergie, président
M. K. Rohrbach, BKW FMB Energie SA, vice-président
M. R. Bösch, Axpo Holding AG
M. R. Cron
Mme J. Demierre
M. St. W. Döhler, Axpo Holding AG
M. U. Eggenberger, Admin. fédérale des finances
M. R. Hengartner
M. M. Plaschy, Alpiq Holding AG

Qui pilote et s’occupe de la surveillance des coûts.

M. R. Cron, présidence (encore!)
M. F. Altdorfer, IFSN
Mme J. Demierre (encore!)
M. Dr. P. Hänggi, swissnuclear
M. J. Rodriguez, Office fédéral de l’énergie
M. M. Spicher, Secrétariat d’État à l’économie (seco)
M. T. Williams, Axpo AG
M. P. Zuidema, Nagra

Beaucoup de conflits d’intérêts, il y a trop de gens qui ont intérêts à minimiser ce fond!

Évaluation des coûts

En citant “Faktenblat_2_24_November_2011_franz_verabschiedet.pdf”

>> “Coûts selon la meilleure estimation («best estimate») Pour le calcul des coûts, on se réfère aux coûts dits «best-estimate». Ceux-ci désignent les dépenses calculées à partir d’un concept technico-scientifique clair, détaillé, délimité dans le temps et défini en fonction de la situation la plus récente. Les coûts sont estimés en toute conscience et prudence, avec expertise et sans marge de sécurité selon les prix du marché actuels (coûts «overnight» ou au jour le jour).”

>> “Grâce au réexamen et à l’actualisation périodiques – en fonction des prix du marché – des coûts de désaffectation et de gestion des déchets, il est tenu compte du fait que les dépenses ne surviendront que dans quelques décennies. Cette approche permet par ailleurs de valoriser les connaissances toujours plus élaborées qui sont obtenues au gré de l’exploitation des mines et de la construction de tunnels, en vue de l’aménagement futur des dépôts de stockage en couches géologiques profondes.”

Je lis: On minimise les coûts sachant que la technologie va évoluer! Est-ce qu’on peut vérifier cette hypothèse?

Un autre point intéressant:
“…à la phase d’observation, fixée à 50 ans, d’un dépôt géologique en profondeur”

Et après on fait quoi? En s’en balance car ce sera plus vraiment notre problème étant donné les les décideurs seront certainement plus en vie! Il y a plus d’argent pour contrôler et gérer nos déchets?

Quelques chiffres

Coûts de désaffectation, suivi des coûts de gestion des déchets

Beznau I + II: 809 + 4’124 = 4’933 mio
Gösgen: 663 + 5’071 = 5’734 mio
Leibstadt: 920 + 4’940 = 5’860 mio
Mühleberg: 487 + 1’834 = 2’321 mio
(Zwillag: 95 + 0 = 95)

La rien à redire! On peut penser que les prix sont justes par rapport à d’autres sources d’informations.

Plus intéressant, la contribution annuelle
Beznau I + II: 20.8 + 38.2 = 59
Gösgen: 10.4 + 29.5 = 39.9
Leibstadt: 14.1 + 40.9 = 55
Mühleberg: 13.1 + 19.6 = 32.7
(Zwillag: 2.2)

Je cite
“Le calcul des coûts et la fixation des contributions prévus par l’OFDG sont conçus de manière à garantir qu’au moment de la mise hors service d’une centrale, celle-ci s’est acquittée de tous les montants qu’elle était tenue de verser, les dépenses totales pour la désaffection et pour la gestion des déchets radioactifs après la mise hors service des centrales nucléaires”

La rien à redire, ça a l’air honnête.

Allez amusant-nous! Multiplions cette somme par la durée de vie des centrales! (50 ans)

Beznau I + II: 59 * 50 = 2950 mio
Gösgen: 39.9 * 50 = 1995 mio
Leibstadt: 55 * 50 = 2750 mio
Mühleberg: 32.7 * 50 = 1635 mio

Il y a pas quelque chose qui vous surprend!!?

Beznau I + II: Financé sur 50 ans 2950 mio, coûts 4’933 mio
Gösgen: Financé sur 50 ans 1995 mio, coûts 5’734 mio
Leibstadt: Financé sur 50 ans 2750 mio, coûts 5’860 mio
Mühleberg: Financé sur 50 ans 1635 mio, coûts 2’321 mio

Oui vous lisez bien!! On ne finance pas le démantèlement avec cette somme!!!

Et je suis en plus très très généreux avec les 50 ans, car le fond n’a quasiment pas été alimenté quand certaines centrales arrivent en fin de vie.

Soyons sérieux maintenant! Et prenons des chiffres plus réalistes.

En fin 2011 le fond était formé de

1‘336 + 2‘824 mio (Oui c’est sérieux!! Z_Informatio_ûber_die_Finanzergebnisse_2._Quartal_2012_franz.pdf)

Redistribuons cette somme sur les différentes centrales.
Beznau I en 1969-2019: ferme dans 7 ans
Beznau II 1972-2022: ferme dans 10 ans
Mühleberg 1972-2022: ferme dans 10 ans, ou en mi-2013 sous ordre du tribunal fédéral!
Gösgen serait fermée en 2029: ferme dans 17 ans
Leibstadt en 1984-2034: ferme dans 22 ans

Sur Jahresbericht2011_EntsF_verabschiedet_der_Kommission_23._Mai_2012_definitiv.pdf

On peut avoir une idée de la distribution des 1‘336 + 2‘824 mio par centrales. (6.2)

Observez d’ailleurs les étranges ‘0’ sur ce document! Ils ont rien versé au fond!! Probablement à cause des intérêts du fond…. ou mon allemand est trop mauvais.

Si on redistribue les 1‘336 + 2‘824 mio = 4160 mio de manière proportionnelle.

Beznau I + Beznau II: Payé: 1399 mio
Mühleberg: Payé: 1192 mio
Gösgen: Payé: 1024 mio
Leibstadt: Payé: 534 mio

N’est pas compté les taux d’intérêts qui étaient d’ailleurs négatifs en 2011.

Donc il reste à payer

Beznau I + II: coûts 4’933 – 1399 mio = 3534 mio à financer en 9 ans
Gösgen: 5’734 – 1024 mio = 4710 mio à financer en 17 ans
Leibstadt: 5’860 – 534 mio = 5326 mio à financer en 22 ans
Mühleberg: 2’321 -1192 mio = 1129 mio à financer en 10 ans (ou en 1 année…)

Rappel: Les 50 ans maximum de vie de la centrale sont la durée maximum sur laquelle ce fond est calculé! Décision du conseil fédéral de fermer la centrale ou non!

Donc en théorie

Beznau I + II: coûts 4’933 – 1399 mio = 3534 mio à financer en 9 ans
Gösgen: 5’734 – 1024 mio = 4710 mio à financer en 17 ans
Leibstadt: 5’860 – 534 mio = 5326 mio à financer en 22 ans
Mühleberg: 2’321 -1192 mio = 1129 mio à financer en 10 ans (ou en 1 année…)

Beznau I + II: 3534/9 = 393 mio/an
Gösgen: 4710/17 = 277 mio/an
Leibstadt: 5326/22 = 242 mio/an
Mühleberg: 1129/10 = 113 mio/an (ou 1129 mio/an en prenant la décision du tribunal fédéral)
(Attention cette somme est sur-évaluée étant donné qu’il y a des taux d’intérêts)

A comparer à la contribution annuelle
Beznau I + II: 59 mio/an => 15% de ce qu’ils devraient payer!
Gösgen: 39.9 mio/an => 14% de ce qu’ils devraient payer!
Leibstadt: 54.5 mio/an => 23% de ce qu’ils devraient payer!
Mühleberg: 32.7 mio/an => 29% de ce qu’ils devraient payer!

On peut maintenant calculer le prix par Kwh (Vendu ~10 centimes pour l’énergie + 10 centimes pour le transport)

Beznau I + II: Produit 6000 GWh / an <- Faut trouver 393 mio/an
Gösgen: Produit 8’000 GWh / an <- Faut trouver 277 mio/an
Leibstadt: Produit 9’500 GWh / an <- Faut trouver 242 mio/an
Mühleberg: Produit 2’900 GWh / an <- Faut trouver 113 mio/an (ou 1129 mio)

Donc le démantèlement (et seulement le démantèlement) devrait coûter par Kwh:
Beznau I + II: Donc 6.6 ct/Kwh + combustible, frais, etc..
Gösgen: Donc 3.5 ct/Kwh + combustible, frais, etc..
Leibstadt: Donc 2.5 ct/Kwh + combustible, frais, etc..
Mühleberg: Donc 3.9 ct/Kwh + combustible, frais, etc.. ou 39ct/an étant donné qu’ils doivent fermer mi-2013 selon le tribunal fédéral.

* A cela il faut rajouter les autres frais, ce n’est que les coûts pour le démantèlement!! Ajoutez l’achat du combustible nucléaire, amortissements pour la construction de la centrale, les réparations, les employés, les contrôles, etc… *

Et la on comprends mieux pourquoi économiesuisse annonce une multiplication du coût de l’énergie de 2.5… et oui cette dette du nucléaire faut bien la payer d’une manière ou de l’autre.

“Une étude officielle américaine de janvier 2010 (NREL) constate le coût actuel moyen du kWh éolien terrestre : 7 ct/kWh”. Ceci est à comparer avec les 7 ct/KWh de Beznau rien que pour provisionner le démantèlement!

Les éoliennes dans le Jorat (http://www.eoljorat.ch/) sont évaluées à 10ct/Kwh.

Reste que si on me vend de l’énergie nucléaires à 30ct/KWh, je vais peut-être me mettre avec mes voisins pour construire nos éolienne à 10ct/Kwh…. L’énergie solaire est annoncée à 27ct/KWh pour 2013 (actuellement à 34ct/KWh).

Il y a beaucoup d’imprécisions sur cette analyse basée sur les données de l’OFEN.
Mais l’ordre de grandeur devrait jouer!

Il y a une habitude consistant à socialiser les dettes – donc les faire payer par vos impôts, et privatiser les bénéfices!! (Après on s’étonne des dettes de certains pays…)

Et je ne me base que sur les documents officiels de l’OFEN!

[Update 16 octobre]

Quelque commentaires d’un spécialiste (D’un parti de droite)
– La sous-évaluation des coûts sera très sûrement plus importante que prévu (c.f. les débuts en France et en Angleterre; car le problème à estimer ces coûts est que… jamais aucune centrale n’a été démantelée – exception de celle de Lucens, mais c’est un cas particulier).
– Dès lors, le fond de compensation ne suffira jamais. (Ce n’est pas pour rien que certains, comme Recordon, propose de ne pas démanteler les centrales mais de les arrêter et utiliser pour le dépôts de déchets: ça coûterait trop cher à nettoyer). Et que c’est très certainement le contribuable qui passera à la caisse.
– Reste que ses conclusions sur economiesuisse sont fausses: le coûts de l’électricité va monter parce qu’on va progressivement passer du nucléaire au renouvelable, et que la 2e coûte (encore) plus cher à la production.
GK: Mais la je ne suis pas d’accord! On verra le vrai coût d’EolJorat dans quelques années les études de 10ct/KWh étant faites aux Etats-Unis.
– Pour autant, il ne faut néanmoins pas oublier que le nucléaire est subventionné, et que le prix au kW/H du nucléaire devrait coûter plus que les 5 centimes actuels (C.f. Rapport Weinmann – http://www.securiteenergetique.ch/etude_w.php#)

[Update 17 octobre]

BKW-FMB (Mühleberg) se met sous forme de holding en 2011.

Ce que cela veut dire: Une société mère qui gère des filiales.

La société mère n’est pas responsable des dettes des sociétés filles selon les informations que l’on m’a données.

En gros si une des filiales fait faillite, la société mère ne doit pas gérer ni assumer les dettes de la société fille. Imaginons une branche “exploitation Mühleberg”, qui tout à coup fasse faillite car ils ne peuvent plus provisionner le démontage d’une centrale nucléaire.

Socialisation / Étatisation des dettes!

Note: Une bonne partie appartient au canton de Berne (52,9%), 20% des actions sont en mains du fournisseur allemand d’électricité E.ON et le reste est librement négocié. (lien)

[Update 22 octobre]

Quelques erreurs, ont été corrigées